Transgendérisme : vers une nouvelle norme acceptée

Publié le 23 Février 2017

Aujourd’hui, alors que l’homosexualité est de plus en plus accepté dans nos sociétés, c’est le transgendérisme (ou « transgénérisme ») qui est en passe de devenir une nouvelle norme.

Aujourd’hui, alors que l’homosexualité est de plus en plus accepté dans nos sociétés, c’est le transgendérisme (ou « transgénérisme ») qui est en passe de devenir une nouvelle norme.

Les médias sont les premiers à « éduquer » le peuple pour lui faire accepter ce qui semble pourtant contre-nature aux yeux d’un certain nombre de personnes.

Dernier en date, le magazine Vogue Paris -paru il y a 6 jours, affiche en couverture le modèle transgenre Valentina Sampaio avec en titre « La beauté transgenre, comment elles bouleversent le MONDE ». À l’intérieur, dans son édito, la rédactrice en chef Emmanuelle Alt écrit : « elle est l’égale absolue de Gisèle, Daria, Edie ou Anna, à part un petit détail : Valentina, la femme fatale, est née garçon ».

Ce que la presse fait passer comme un « petit détail », les chrétiens le considèrent pourtant comme un péché, tout comme l’homosexualité. Et c’est là tout le problème : ces normes qu’on essaie d’imposer à la société s’opposent parfois à la foi d’un grand nombre. Ce qui pourrait être considéré comme un esprit d’antéchrist devient alors un véritable calvaire pour celui qui ose exprimer des convictions s’opposant à ce genre de mœurs.

Pour son numéro de janvier 2017 dédié à la « Révolution du genre », le National Geographic dans sa version américaine mettait en avant un jeune garçon de 9 ans qui se considère être fille. La couverture a fait grand bruit dans différents milieux. En effet, ce n’est que vers 8-9 ans que les enfants commencent à peine à s’interroger sur la sexualité même si la question des différences anatomiques se présente dès l’âge de 3 ans (cf. article « Dix conseils pour parler de sexualité avec son enfant » sur le journal 20 Minutes) ; On est en droit de se demander comment de si jeunes enfants, n’y connaissant rien à l’amour ni à la vie, pourraient être assez matures pour se déclarer appartenir à un autre sexe. Certains psychiatres pour enfant en sont certains : l’influence des parents peut être cruciale dans ces prises de décision.

Et pour préparer plus facilement nos enfants à une transsexualité assumée, le Huffington Post nous apprend la création de la première « poupée trans » inspirée des traits de l’adolescente transgenre Jazz Jeanings. Le jouet sera en vente en ligne et dans les magasins spécialisés dès le début de l’été 2017.

Le transgendérisme dans la Bible

Mais qu’est-ce qui fait qu’une majorité de chrétiens s’oppose à cette « révolution sexuelle » ?

Si la Bible est claire concernant l’homosexualité, il n’y a aucun passage explicite sur la transsexualité. Voici cependant quelques versets qui peuvent orienter le sceptique :

Deutéronome 22.5 :

« Une femme ne portera point un habillement d’homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel. »

Deutéronome 23.1 :

« Celui dont les testicules ont été écrasés ou l’urètre coupé n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel. »

Romains 1.26-27 :

« C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. »

Genèse 1.27 :

« Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. »

 

source : chretien.news

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité, #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article