Le gouvernement indien veut laisser volontairement des milliers d'enfants mourir de faim

Publié le 24 Janvier 2017

Depuis 48 ans, l’ONG chrétienne évangélique étatsunienne Compassion soulage les souffrances des enfants dépourvus de tout en Inde : alimentation, santé, scolarisation… En Inde, 33 millions d’enfants sont contraints au travail, 80 millions ne sont pas scolarisés et 97 millions sont sous-alimentés…

Depuis 48 ans, l’ONG chrétienne évangélique étatsunienne Compassion soulage les souffrances des enfants dépourvus de tout en Inde : alimentation, santé, scolarisation… En Inde, 33 millions d’enfants sont contraints au travail, 80 millions ne sont pas scolarisés et 97 millions sont sous-alimentés…

compassion-logo

Vendredi 13 janvier, un peu plus d’un an après que le gouvernement indien ait déclaré que Compassion, une ONG américaine ne pouvait plus bénéficier de financements venant de l’extérieur du sous-continent, va probablement fermer ses opérations dans la région. Pourtant, l’organisation humanitaire opère dans 580 centres en Inde, apportant des soins à plus de 145 000 enfants. Ces chiffres représentent environ 8 % des 1,9 million d’enfants dont Compassion prend soin dans les 25 pays où elle opère à travers le monde. « Nous vivons une attaque sans précédent, hautement coordonnée, délibérée et systématique destinée à nous chasser », a déclaré l’avocat principal de l’organisation chrétienne, Stephen Oakley, à la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants aux États-Unis. « Nous voulons être honnête avec vous, il y a peu d’espoir », a écrit la direction de Compassion aux 130 000 parrains des enfants indiens. « Puisque nous ne pouvons pas distribuer de fonds à nos bureaux sur le terrain, nous devons tout simplement informer notre personnel en Inde, que nous devrions officiellement fermer nos bureaux […] Si rien ne change, cela signifie la fin de notre programme de parrainage en Inde dans les 60 prochains jours », a confié l’un des membres [de la direction de Compassion].

Pour le directeur de la communication Tim Glenn, « Ceci est un énorme tournant dans l’histoire de Compassion ». Compassion consacre environ 50 millions de $ par an à l’aide humanitaire en Inde, ce qui en fait le « plus grand contributeur d’aide pour les enfants vivant dans l’extrême pauvreté » en Inde, selon le président du comité Ed Royce. Pourtant, d’ici quelques semaines, Compassion « pourrait être fermé en raison de la réglementation du gouvernement indien ». Les représentants de l’organisation Compassion présente en Inde depuis plus de 48 ans, ont pourtant tout tenté ces 10 derniers mois pour maintenir l’activité. Dans le courriel envoyé à tous les parrains sont décrits tous les efforts, tels que la recherche de conseils juridiques d’experts aux États-Unis et en Inde, de relations influentes, y compris chez les [députés] et sénateurs américains, l’ancien secrétaire d’État américain, ex ambassadeurs en Inde, le Bureau des affaires religieuses de la Maison blanche, et les membres du Parlement du Royaume-Uni. Une partie du Gouvernement indien serait opposé au christianisme. Les nationalistes hindous ont mis une pression croissante sur les chrétiens en Inde, et ce, depuis l’élection de Narendra Modi, Premier Ministre depuis 2014 […]

Prions pour que les activités des ONG chrétiennes puissent se poursuivre en Inde et pour que les autorités relâchent leur pression croissante sur les chrétiens.

source : http://www.christianophobie.fr/breves/inde-ong-chretienne-daide-aux-enfants-menacee-detre-chassee-pays#.WIdcNlx5Xcw

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article