Grande-Bretagne : Une infirmière est congédiée pour avoir évangélisé des patients

Publié le 21 Décembre 2016

parler de sa foi en Christ est désormais passible de perdre son emploi au Royaume-Uni

parler de sa foi en Christ est désormais passible de perdre son emploi au Royaume-Uni

Une infirmière chrétienne au Royaume-Uni a été renvoyée de l'hôpital où elle avait travaillé pendant 15 ans pour avoir évangélisé les patients. Certains d'entre eux se sont plaints à la direction de Dartford et Gravesham NHS Trust, qui a mis fin au contrat de travail de Sarah Kuteh.  source : ichretien

Maintenant, elle poursuit l'hôpital, affirmant que le licenciement était dû à sa religion. La Fiducie affirme qu'il existe des règles claires à ce sujet dans le contrat et que la professionnelle l'a violé. Selon Christan today, l'organisation Christian Concern aide Sarah dans l'affaire et a publié une vidéo sur son Facebook dimanche (11), où elle demande: «Comment parler à quelqu'un au sujet de Jésus - Christ peut nuire au patient ?". L'infirmière Kuteh était responsable de l'évaluation des patients avant de subir des opérations. Elle a rempli un formulaire avec les données des patients qui comprenaient une question sur leur religion.

A cette époque, elle a partagé son témoignage. "Je leur ai parlé de ma religion et ma rencontre avec Jésus-Christ. Je leur ai parlé de la grande paix que j'ai, en particulier lorsque les patients sont arrivés à se sentir dévastés ", dit-elle. "Je les rassure, en leur montrant la joie et la paix que je trouve dans le Seigneur." a t-elle continué.
La direction de l'hôpital affirme que certains patients se sont plaints et l'infirmière a reçu un avertissement formel au sujet de son comportement. «J'ai reçu une lettre disant que je pouvais parler de religion avec les patients, mais seulement si on me le  demande," se plaint Sarah. «Je demande toujours à mes patients si ils se sentaient à l'aise d'en parler. La plupart ont dit oui ".

Sarah Kuteh a été suspendue préventivement de Juin a Août. Une enquête interne de la Fiducie a conclu qu'elle a pris une Bible et a dit qu'elle voulait prier pour un patient qui avait refusé l'offre. Un autre patient n'a pas aimé entendre une «prédication» pendant la période préopératoire.

Le porte-parole Dartford et Gravesham NHS Trust a déclaré: «Malgré le résultat de plaintes de patients et un avis officiel de l'hôpital, elle n'a pas changé son comportement, nous avons donc agi de façon appropriée pour résoudre le problèm."

Récemment, le Premier ministre Theresa May a assuré que les chrétiens ne devraient pas avoir peur de parler «librement» de leur foi au travail ou dans les lieux publics.

La persécution des chrétiens en Europe continue donc de s'étendre sur le vieux continent .

Sur le même sujet voir notre article de novembre :

la persécution des chrétiens arrive en occident

 

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Franklin TOMBE 07/06/2019 08:29

C'est bien fait pour elle, elle n'a pas honte de parler de réligion à l'hopital? La science n'est pas liée à la croyance. Jésus peut parler de lui même tout seul norh, surtout aux malades.

PERSCH Emmanuel 07/06/2019 08:46

Non elle n'a pas eu honte parce que ceux qui ont honte de l Évangile ne sont pas dignes du Royaume de Dieu et n'y entreront pas.