Etude : la justification par les oeuvres (2 ème partie)

Publié le 30 Août 2016

les oeuvres accompagnent la foi
les oeuvres accompagnent la foi

Suite et fin de cette deuxième étude . Nous mettons ici en avant l'idée que , si c'est bien la foi qui justifie le croyant, les œuvres de celui-ci doivent la corroborer.

2) Les œuvres sont indissociables de la foi :

Il apparaît maintenant indispensable de préciser que bien que ce soit la foi qui nous rende agréables à Dieu, les œuvres sont indissociables de la foi véritable. Si en effet, nous croyons que Jésus de Nazareth est le Christ, le Fils du Dieu Très Haut et qu’il a donné sa vie pour racheter nos péchés, nous sommes par là même obligés de croire en son enseignement. Effectivement, avant d’être livré, notre Sauveur a appelé ses disciples à s’aimer les uns les autres pour que le monde voit qu’ils ont la foi et qu’ils lui appartiennent (Jean 13.34-35). Ce commandement du Seigneur nous amène bien évidemment à accomplir des œuvres. L’épître de Jacques nous donne un exemple concret :

Jacques 2.15-17 : « Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l'un d'entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? Il en est ainsi de la foi : si elle n'a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. »

Nul ne peut dire ainsi qu’il à la foi si ses œuvres contredisent le fondement même de sa foi. Notre foi en Christ doit nous inciter à manifester de l’amour pour notre prochain et cela se traduit inévitablement par des actes. Nous, chrétiens sommes censés nous aimer les uns les autres comme Jésus nous a appelés à le faire afin que nous rendions témoignage de notre appartenance à lui-même et que par lui, nous soyons unis à notre Père Céleste. Ce qui fait la force d’une famille c’est l’amour qui règne au sein de celle-ci, le soutien, la capacité à pardonner… Ainsi Christ veut que nous agissions entre nous, comme une famille unie.

Or, l’amour, le soutien et le pardon se traduisent par des œuvres et pas seulement par des paroles ! Si quelqu’un dit aimer son frère qui est dans la besoin, et qu’il ne lui apporte pas ce dont il a besoin alors qu’il a la possibilité de l’aider ; son comportement démontre le contraire de ce qu’il proclame de sa bouche. S’il déclare qu’il lui a pardonné alors que sans cesse il lui rappelle son offense ou bien s’il cherche à se venger ; à nouveau ses œuvres contredisent ses propos. Cet homme dit avoir la foi, mais ses actes le trahissent prouvant qu’il n’est pas un disciple de Christ.

Jacques 2.20 : « Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? »

Jacques 2.26 : « Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. »

A la lumière de cette étude, nous comprenons donc que toutes les œuvres que nous pourrons faire sur terre ne nous justifieront pas. C’est par la foi que nous sommes déclarés saints ou justes devant Dieu, cependant la foi se manifeste presque toujours par des œuvres. C’est par la foi que nous sommes sauvés et c’est par elle que nous recevons l’Esprit Saint qui nous amène à marcher dans l’obéissance et la sanctification. Un homme peut avoir tué cent personnes et être considéré comme le pire des criminels, pourtant s’il vient à Christ, recevoir le pardon de ses péchés et marcher dans la repentance et la sanctification : sa foi le sauvera et Dieu effacera l’ordonnance de sa condamnation pour lui offrir une part d’héritage dans le Royaume des Cieux. Alors qu’une personne qui peut sembler bonne aux yeux du monde, sera condamnée au jour du Jugement si elle n’a pas cru en celui que Dieu a envoyé ! Cette parole est dure à entendre pour l’homme charnel, mais l’homme spirituel sait que l’amour de notre Seigneur a effacé une multitude de péchés.

Hébreux 11.6 : « Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. »

Ainsi, un homme qui pense pouvoir être sauvé uniquement par ses œuvres s’abuse lui-même : il est évident que nous en sommes incapables par nos propres forces. Concernant le salut, Christ a déclaré :

Marc 10.27 : « (…) Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu : car tout est possible à Dieu. »

Fin de l'étude sur a fausse doctrine de la justification par les oeuvres". (issue du deuxième chapitre de " l'Eglise de Christ face aux fausses doctrines ; éditions l'Oasis).

Rédigé par PERSCH Emanuel

Publié dans #études

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article